Argile et prière

Du Vendredi 29 Juin 2018 (19h00) au Dimanche 01 Juillet 2018 (17h00) 

 

Mains façonnant l'argile Mains façonnant l'argile

Le sais-tu ? Chaque jour Dieu nous façonne pour que nous soyons un peu plus à son image et à sa ressemblance… Pour cela, nous te proposons quelques jours en compagnie de la sœur potière; tu pourras travailler l’argile (même et surtout si tu ne l’as jamais fait), et découvrir combien Dieu habite dans ton cœur ;  ce temps de façonnage se vivra dans une ambiance de calme et de prière pour être ramené à l’essentiel, comme dans un temps de retraite ; tu pourras aussi découvrir la communauté monastique qui t’accueille ; si ce temps de ressourcement t’attire, bienvenue !!

Ci-joint un descriptif de cette proposition (pdf de 277 ko) : cliquez ici

 

La revue Notre Dame de la Trinité a publié un article. Voir ci-joint : cliquez ici

Modelage d'un personnage

Les soeurs admirent les oeuvres 

"Comme l'argile dans les mains du potier,
ô toi que j'aime, longtemps je t'ai pétri."

Cette proposition est ouverte aux jeunes de 18 à 35 ans uniquement.

 

 

  • Quelques témoignages de participantes des fois dernières :
  • Constance venue en 2017 : « En travaillant l’argile, le mot « façonner » m’est venu à l’esprit. En cherchant, j’ai retrouvé le psaume que ce mot me rappelait « Mon corps n’avait pas de secret pour toi quand tu me façonnais en cachette et me tissais dans le ventre de ma mère » Ps138.
    Quand on travaille l’argile, on commence avec une idée en tête, un modèle à reproduire ou une forme que l’on aimerait obtenir. Au fur et mesure que l’on malaxe la terre, des formes imprévues apparaissent. Elles nous plaisent et on sent que ce serait dommage de les écraser simplement parce qu’elles ne correspondent pas à notre idée de départ. Finalement, c’est par cet équilibre entre notre imaginaire et la réalité qui prend forme devant nous que l’on obtient une belle création.
    Je crois que c’est un peu comme cela que le Seigneur s’y prend avec nous. On n'atteint jamais l'idéal auquel on aspire mais le Seigneur nous tient dans sa main pour nous guider, se sert de nos erreurs pour nous faire grandir et nous inonde de sa grâce comme l'eau mouille l'argile pour l'assouplir. »
  • Mélina venue en 2016 : « J'ai pu à partir d'une simple boule d'argile ressentir tellement de choses.
    Je l'ai travaillée et retravaillée sans savoir réellement ce qui allait émerger malgré une idée en tête.
    J'ai chauffée pour pouvoir la travailler et ce, avec l'amour que Dieu me donnait.
    J'ai pu faire émerger une création qui ne représente pour moi ni plus, ni moins, ce que Dieu m'a permis d'extraire du plus profond de mon être et non plus ce que j'avais réellement en tête au départ.
    J'ai laissé Dieu me guider, en l'écoutant et en lui faisant confiance.
    Petit pas par petit pas, je suis parvenue à transformer ma réalisation et à la faire naître pour ce qu'elle devait être.
    Un peu comme lors d'une grossesse, où se construit la vie jusqu'à l'avènement...
    Du fond de mes tripes, là où résonne mon cœur, grâce au fait d'avoir justement laisser entrer Dieu en moi lors de ces temps de création, est né son œuvre.
    Je me sentais si apaisée, confiante et forte à l'issue de chaque temps et comblée de joie à la finalisation de l'atelier.
    Mon cœur semblait réchauffé.
    Il est certain que les temps de prière et de chants réalisés quelques minutes avant le début de l'atelier, ne m'ont que davantage aidée à le faire en me permettant de me préparer à aller avec douceur vers le chemin de Dieu en lui ouvrant mon cœur. J'ai créé quelque chose, une crèche, que j'aime et j'apprécie toujours de regarder avec même admiration un an après. Comme si cette œuvre n'était pas mienne, mais bien possible qu'à travers tout l'amour partagé lors de ce week-end réalisé avec les sœurs en présence de Dieu dans nos cœurs. J'ai adoré ces instants d'amour partagés, cette fraternité, ce possible grâce à Dieu. »