Et Marie, tu la pries?

Soeur Jeanne Emmanuel nous partage comment elle prie Marie.

Statue de la Vierge à l'enfantBonjour !
En ce moment où tu cliques, je t’invite à ouvrir doucement la porte de ton cœur et à faire silence pour regarder avec moi MARIE.
Rappelle-toi… Avec l’Ange, je te dis : « je te salue ! » Ce fut la première prière à Marie, celle de Dieu lui-même. Il attend la réponse, avec un infini respect…
Voilà, c’est tout simple.
Au fil du temps, j’ai regardé cette toute jeune fille, cette jeune mère affrontée déjà aux difficultés de la vie, cette femme debout à la Croix. Elle a dû entrer très tôt dans ma vie, car c’est elle, « Vierge », « Epouse » et « Mère », qui a illustré mon engagement pour toujours envers Dieu. Je pressentais intimement son lien unique avec l’Eglise et toute l’Humanité.
Elle est pour moi inséparable du Père, inséparable de l’Esprit Saint, inséparable de Jésus.   Tableau d'une vierge noire en pleurs Elle est partout où est Jésus, non seulement dans l’Evangile, mais aujourd’hui : partout où il y a des foules, partout où il y a de la souffrance, des larmes, des exilés, des réfugiés, des sans-abris, des handicapés, des malades, des prisonniers, et des pauvres, et des pécheurs ! Comme elle nous aime !
Mais elle est aussi avec les croyants, les priants, la joie (rappelle-toi Cana), les pèlerins, les nomades (rappelle-toi Abraham et ceux d’aujourd’hui !) etc… Comme elle nous aime !
J’aime Marie de façon privilégiée dans celles qu’elle a été elle-même : une toute jeune enceinte, une jeune mère, une femme occupée aux tâches les plus ordinaires, en relation de voisinage, en famille, en deuil (ô combien !) .
Mais encore une femme de foi, de courage, de fidélité, au service de la VIE.
Voilà pour moi Marie, celle que j’aime retrouver, contempler, avec qui converser, souvent et de plus en plus sans paroles. En elle est mon Magnificat, mon Rosaire et mon chapelet où défilent les mystères de ma foi et de ma solidarité, car là où est Dieu et où sont les humains, elle est là, dans l’aujourd’hui de l’Evangile.   
Tout ce qui la rappelle à mes yeux : les Apparitions, les multiples expressions artistiques, me sont un support bénéfique, mais pour aller « au-delà »…
(Rien que prononcer en silence ou sur mes lèvres ton nom, Marie, suffit à bouleverser ce qui doit l’être, au moment où je t’ouvre la porte de mon cœur, où je fais silence. Merci ! )

Maintenant, tu peux refermer doucement la porte de ton cœur. N’oublie pas le silence ! qui est prière et source…
Merci à toi !  

soeur Jeanne EmmanuelJeanne Emmanuel et la statue de la Vierge