Chemin de Croix

Nous vous proposons de prier avec Jésus au cours de sa Passion.  

croix en bois brut

Chant : Voici la neuvième heure

"Voici la neuvième heure.

Voici l'heure où le cri de Jésus traverse le silence.

Voici l'heure où le rideau du Temple se déchire, Christ a ouvert la voie du Sanctuaire. 

Voici la neuvième heure.

Le Fils de l'homme en croix a reposé la tête, un centurion païen lève les yeux : " Vraiment, cet homme était Fils de Dieu ! ".

Voici la neuvième heure.

Adorons Jésus Christ, le Seigneur."

chemin de croix dans jardin 2009

1ère station : Jésus seul en prière à Gethsémani.

 Oliviers Assise 2017

 « Ils arrivent à un domaine du nom de Gethsémani et il dit à ses disciples : "Restez ici pendant que je prierai". Il emmène avec lui Pierre, Jacques et Jean. Et il commença à ressentir frayeur et angoisse. Il leur dit : "Mon âme est triste à en mourir. Demeurez ici et veillez." Et, allant un peu plus loin, il tombait à terre et priait pour que, si possible, cette heure passe loin de lui. Il disait : "Abba, Père, à toi tout est possible, écarte de moi cette coupe ! Pourtant, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux !" »(Mc 14,32-36)

 

Survivre à Kaboul sous la menace ( témoignage pris dans le journal La Croix 7/2/2018)

« Face à cette insécurité permanente, les mouvements de protestation ont du mal à s’organiser. Comment aller manifester en sachant qu’un kamikaze peut se faire exploser au milieu du cortège, interroge un journaliste afghan. Aguerri aux situations de guerre, il explique qu’il ne fréquente plus les restaurants du centre-ville. La plupart se sont vidés. Lorsque je me rends chez des proches, je ne reste pas plus de 20 minutes, ajoute-t-il. Je n’ai jamais eu autant le sentiment que je pouvais mourir à n’importe quel moment.»

 

Prière : (les prières sont extraites du Chemin de Croix 2011 au Vatican)

Humble Jésus, les injustices et les adversités de cette vie, nous n'arrivons pas à les supporter avec patience. Souvent nous implorons, comme signe de ta puissance, de nous libérer du poids du bois de la Croix. Viens Esprit de Vérité, enseigne-nous à cheminer à l'exemple du Christ.

 

2ème station : Jésus trahi par Judas est arrêté

 Jesus trahi

« Il parlait encore quand arriva Judas, l'un des Douze, avec toute une troupe armée d'épées et de bâtons, envoyée par les grands prêtres et les anciens du peuple. Celui qui le livrait leur avait donné un signe : "Celui à qui je donnerai un baiser, avait-il dit, c'est lui, arrêtez-le !" Aussitôt il s'avança vers Jésus et dit :"Salut, rabbi!" Et il lui donna un baiser. Jésus lui dit : "Mon ami, fais ta besogne !" S'avançant alors, ils mirent la main sur Jésus et l'arrêtèrent. » (Mt 26, 47-50).

 

Parole sur la prostitution aujourd’hui (Documents Episcopat N° 1-2018)
« A huit ans, et jusqu’à mon adolescence, j’ai vécu des abus sexuels de la part d’un proche de la famille. Je subissais, je me laissais faire sans rien dire, je vivais dans la peur et la honte, je me dégoûtais. Nous vivions dans la misère et les disputes. J’étais en échec scolaire, je rêvais d’un monde meilleur… A dix-sept ans je me suis enfuie de chez moi, croyant trouver travail et mieux-être loin de mon village. Le rêve ne s’est jamais réalisé. J’ai rencontré une femme qui m’a prise sous sa protection, qui m’a donné de l’affection, tout au moins je le croyais. J’avais dix-sept ans, j’étais seule et sans argent ; je me suis retrouvée sur le trottoir, selon ses exigences. Je me suis méprisée ; je « savais » que je n’avais pas droit au bonheur. J’avais peur des menaces de cette femme et des clients. J’étais prisonnière d’un système qui ne me permettait plus d’avoir de projets. »

 

Prière :

Viens Esprit de Vérité, libère-nous de toute prétention d'autosuffisance et donne-nous de reconnaître en chacune de nos chutes une marche de l'escalier pour monter vers toi !

 

3ème station : Devant le Sanhédrin, Jésus est confronté à de faux témoins.

 Jesus juge

« Les grands prêtres et tout le Sanhédrin cherchaient contre Jésus un témoignage pour le faire condamner à mort et ils n'en trouvaient pas. Car beaucoup portaient de faux témoignages contre lui, mais les témoignages ne concordaient pas. Quelques-uns se levaient pour donner un faux témoignage contre lui en disant : "Nous l'avons entendu dire : Moi, je détruirai ce sanctuaire fait de main d'homme et, en trois jours, j'en bâtirai un autre, qui ne sera pas fait de main d'homme." Mais, même de cette façon, ils n'étaient pas d'accord dans leurs témoignages. Le Grand Prêtre, se levant au milieu de l'assemblée, interrogea Jésus : "Tu ne réponds rien aux témoignages que ceux-ci portent contre toi ? " Mais lui gardait le silence ; il ne répondit rien. » (Mc 14, 55-61)

 

Une mère contre l'oubli ( témoignage pris dans le journal La Croix 8/1/18)
« Le 10 de chaque mois, qu'il pleuve ou qu'il neige, des dizaines de femmes se rassemblent le matin au centre de Srinagar, dans l'État indien du Jammu-et-Cachemire. Au premier rang du cortège, une femme à la colère froide : Parveena AHANGAR, cofondatrice de l'association des parents de disparus. Elle se souvient parfaitement du jour où les soldats ont emmené son fils Javed, alors âgé de 16 ans. C'était le 18 août 1990. […] A force de harceler les hommes en treillis, la mère apprends que son fils serait soigné dans un hôpital de l'armée. Elle accourt aussitôt et découvre un inconnu blessé sur un lit. "Ce n'est pas mon fils, où est mon fils ? " […] La disparition de son fils l'a paradoxalement rendue plus forte. Celle qui ne sait ni lire ni écrire n'a guère besoin de leçon lorsqu'il s'agit de réveiller les énergies vacillantes des parents en détresse. […] Par le passé, un haut gradé a tenté d'étouffer sa voix en lui offrant 100 000 roupies, l'équivalent de 1300 euros. " Je ne veux pas d'argent, je veux mon fils ", répond-t-elle à l'officier. »

 

Prière :

Viens, Esprit de Vérité, étreins notre cœur et attire-le à toi. "Pourquoi désirer un palais plus apte à juger des saveurs sinon pour se nourrir et s'abreuver de la sagesse, de la justice, de la vérité, de l'éternité ?"

 

4ème station : Pilate condamne Jésus à être crucifié.

 pilate 1

« Pilate leur disait : "Qu'a-t-il donc fait de mal ?" Ils crièrent de plus en plus fort : "Crucifie-le !" Pilate, voulant contenter la foule, leur relâcha Barabbas et il livra Jésus, après l'avoir fait flageller, pour qu'il soit crucifié » (Mc 15, 14-15).

 

Psaume de Saint François n°4 

Pitié, mon Dieu !
Des hommes s’acharnent contre moi,
Tout le jour ils me combattent, ils me harcèlent.
Ils s’acharnent, ils me guettent tout le jour :
Nombreux, ils se battent contre moi.
Mes ennemis parlent contre moi ;
A mon sujet ils présagent le pire.
Ils me surveillent et se concertent,
Ils sortent et murmurent entre eux.
Tous ceux qui me voient me bafouent,
Ils ricanent et hochent la tête.
Et moi, je suis un ver, pas un homme,
Raillé par les gens, rejeté par le peuple.
Je suis la risée de mes adversaires et même de mes voisins,
Je fais peur à mes amis.
Père saint, ne sois pas loin de moi ;
Viens vite à mon secours !
Viens vite à mon aide,
Seigneur, mon Dieu et mon salut.

 

Prière :

Viens, Esprit de Vérité, aide-nous à rencontrer dans "l'homme caché au fond de notre cœur" le visage saint du Fils qui nous renouvelle dans la divine ressemblance !

 

5ème station : Jésus est présenté à la foule

 Jesus presente foule

« Jésus vint alors à l'extérieur; il portait la couronne d'épines et le manteau de pourpre. Pilate leur dit : " Voici l'homme ! " » (Jn 19,5)

 

Maraude avec des membres de la Conférence Saint Vincent de Paul (revue CCFD) :
« Nous remontions la rue de Sèvres et avons été interpellés par Patrick : recroquevillé sur une grille d’aération du métro, tentant de capter quelques courants d’air tiède pour se réchauffer. Son manteau était bien léger pour affronter le vent glacial qui soufflait en ce 23 décembre. Mais nous avons surtout été marqués par ses pieds, couverts d’engelures, que des baskets roses beaucoup trop petites chaussaient tant bien que mal. (…) Pendant presque 4 mois, nous avons régulièrement rendu visite à Patrick. (…) Nous avons découvert quelques fractures qui avaient cassé cet homme et l’avaient mené dans cette rue. (…) Peu à peu, notre regard sur cet homme d’apparence assez repoussante changeait. (…) »

 

Prière :

Viens esprit de Vérité, verse dans nos yeux "le collyre de la foi" afin qu'ils ne se laissent pas attirer par l'apparence des choses visibles, mais qu'ils apprennent l'attrait de celles qui sont invisibles.

  

6ème station : Jésus est chargé de sa croix

Jesus porte sa croix 2

« Ils se saisirent donc de Jésus. Portant lui-même sa croix, Jésus sortit et gagna le lieu dit du Crâne, qu'en hébreu on nomme Golgotha. » (Jn 19, 16b-17)

 Démarche personnelle :

Nous cheminons avec Jésus jusqu'au Golgotha. Jésus porte sa croix ; la croix de toute la souffrance de l'humanité, le poids des guerres, de la maladie, de la solitude, de notre péché.
Chacun de nous connaît ses situations parmi des proches, des amis, des collègues de travail ou des pays proches ou lointains. Nous pouvons prier pour une personne ou un pays qui ont besoin de notre prière.

 

Prière :

Viens, Esprit de Vérité, dans les croix qui marquent notre chemin ! Apprends-nous à nous appuyer sur la fidélité de Jésus, à croire à sa prière pour nous, pour accueillir cette force que lui seul, le Dieu-avec-nous peut nous donner !

 

7ème station : Marie accompagne son enfant

 Jesus rencontre sa mere 4

« Près de la croix de Jésus se tenaient debout sa mère, la sœur de sa mère, Marie, femme de Clopas et Marie de Magdala. Voyant ainsi sa mère et près d'elle le disciple qu'il aimait, Jésus dit à sa mère : "Femme, voici ton fils." Il dit ensuite au disciple : "Voici ta mère." Et depuis cette heure-là, le disciple la prit chez lui. » (Jn 19,25-27)

Litanie à la Vierge Marie :

Toi qui as connu la peine et les larmes,
Je te salue Marie.
Toi dont le cœur fut transpercé par un glaive de douleur,
Je te salue Marie.
Toi qui as su l’agonie de Jésus au jardin de Gethsémani,
Je te salue Marie.
Toi qui as gravi le calvaire en accompagnant ton Fils,
Je te salue Marie.
Toi qui es restée debout au pied de la croix,
Je te salue Marie.
Toi qui t’es unie à l’offrande de Jésus,
Je te salue Marie.
Toi qui as donné les derniers soins au corps de Jésus,
Je te salue Marie.
Toi qui as gardé la foi et l’espérance,
Je te salue Marie.
Toi qui as cru en la Résurrection et connu l’aube de Pâques,
Je te salue Marie.
Toi qui as traversé la mort et vis auprès de Dieu dans la gloire,
Je te salue Marie.
Mère du Christ, et Mère des hommes, signe d’espérance, porte du ciel toujours ouverte,
Je te salue Marie.

 

Prière :

Viens, Esprit saint, guide-nous, comme tu as guidé Marie, dans la gratuité rayonnante de l'amour que Dieu a répandu dans nos cœurs par le don de ta présence !

 

8ème station : Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix

Simon Cirene aide Jesus 5 

« Comme ils l'emmenaient, ils prirent un certain Simon de Cyrène qui venait de la campagne, et ils le chargèrent de la croix pour la porter derrière Jésus. » (Lc 23, 26)

Des étudiants s’engagent auprès d’enfants Roms ( témoignage dans la revue La Vie 1 au 7/3/18)
« C’est dans l’effervescence des Journées Mondiales de la Jeunesse de Cracovie que germe l’initiative. Ces jours-là, le pape François a rappelé qu’il était urgent de sortir de son canapé et de mettre ses crampons pour aller sur le terrain. (…) Pour me rendre en cours, je passais au moins une fois par jour devant le camp. C’était un autre monde que le mien. Assez vite j’ai pensé à proposer des jeux, car j’ai une expérience en animation. (…) On essaie par le jeu de les aider dans l’apprentissage du français et si possible de les sensibiliser au pardon et au respect. Car les enfants reproduisent ce qu’ils vivent ici, notamment la violence qu’ils expriment à travers des mots et des gestes. Nous les incitons à s’excuser plutôt que de se frapper pour régler un conflit. (…) Avant, je ne croisais des Roms qu’aux abords du métro, en train de faire la manche près des machines à tickets. Aujourd’hui, j’ai appris à les connaître individuellement, et des enfants me sautent dans les bras en me reconnaissant au supermarché. »

 

Prière :

Viens, Esprit de Vérité, rends-nous obéissants lorsque la Croix nous visite, dociles à son signe qui nous embrasse totalement : "corps et âme, pensée et volonté, sens et sentiment, agir et souffrir", et qui dilate tout à la mesure de l'amour !

 

9ème station : Jésus reprend les femmes de Jérusalem

 Jesus rencontre femmes jerusalem 8

« Jésus était suivi d'une grande multitude du peuple, entre autres de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui. Il se tourna vers elles et leur dit : "Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, mais pleurez sur vous-mêmes et sur vos enfants. Car si l'on traite ainsi l'arbre vert, qu'en sera-t-il de l'arbre sec ? " » (Luc 23, 27-28.31)

 

Retour d’un voyage d’immersion au Cambodge (revue CCFD carême 2018)
« Il faut voir et sentir, puis consentir à regarder sans dégoût, sans jugement. Et rencontrer ces êtres qui ont si peu de personnes pour prendre soin d’eux. Il faut les envisager et se laisser envisager par leur sourire que rien ne désarme. Il faut se laisser questionner par eux « Qu’est ce que vous êtes venus faire ici ? » Et répondre sans mentir « J’étais bien tranquille chez moi. Qu’est ce qui m’a pris d’accepter ce séjour ? » Aujourd’hui, deux ans après, je me dit que je suis allée à la rencontre du frère et de la sœur différents. Je suis allée toucher du doigt la misère du monde, la voir de mes yeux, la sentir. Mais il y avait bien plus que ça. Je suis allée me laisser toucher. »

 

Prière :

Viens, Esprit de Vérité, répands sur nous le don de sagesse ! Dans la lumière de l'amour qui sauve, donne-nous de connaître notre misère, "les larmes qui lavent la faute, les pleurs qui méritent le pardon !"

 

10ème station : Jésus est dépouillé de ses vêtements

 Jesus devetu 10

« Lorsque les soldats eurent achevé de crucifier Jésus, ils prirent ses vêtements et en firent quatre parts, une pour chacun. Restait la tunique : elle était sans couture, tissée d'une seule pièce depuis le haut. Les soldats se dirent entre eux : "Ne la déchirons pas, tirons plutôt au sort à qui elle ira." » (Jn 19, 23-24a)

 

Migrants et réfugiés (Revue Projet juin 2017)
« Asad quitte le Pakistan début 2010, suite aux persécutions subies parce qu’il est sunnite, faisant presque tout le voyage à pied. D’un petit village près de Lahore, il se rend en Iran où il reste deux ans en prison, car il est en situation illégale. Puis il marche un mois et arrive en Turquie. Bloqué toute une année, il peut enfin payer un passeur et gagner la Grèce. Il n’oublie pas la traversée, presque sept heures durant dans un petit bateau pneumatique où ils sont plus de 50, entassés. Il reste deux autres années en Grèce, avant de découvrir une ouverture à la frontière vers la Macédoine. Puis encore un an pour rejoindre la Serbie, l’Autriche, l’Allemagne, l’Italie et enfin la France. Son jeune frère quitte aussi le pays en 2015, il n’est toujours pas arrivé. " J’ai encore mal au dos à cause des chaises de métal de l’hôpital Avicenne, à Bobigny, où le 115 m’a conseillé d’aller au lieu de rester dans la rue. Même là, je me réveillais en sursaut quand quelqu’un me frôlait, cela a duré 2 mois. J’ai alors voulu quitter la France. J’avais froid. Je ne savais pas où manger ni comment m’habiller. " »

Prière :

Viens, Esprit de Vérité, aide-nous à reconnaître et à bénir en chaque dépouillement que nous endurons un rendez-vous avec la vérité de notre être, une rencontre avec la nudité rédemptrice du Sauveur, un tremplin vers l'étreinte filiale avec le Père !

 

11ème station : Jésus est cloué sur la croix

 

 Jesus cloue 11

« Arrivés au lieu dit "le Crâne", ils l'y crucifièrent ainsi que les deux malfaiteurs, l'un à droite, et l'autre à gauche. Jésus disait : "Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font." » (Lc 23, 33-34a)

 

Le combat du médecin congolais Denis Mukwege, « l’homme qui répare les femmes », prix Nobel de la paix 2018

« Une arme de guerre : telle est l’utilisation du viol depuis plus de 20 ans en République démocratique du Congo (RDC). En détruisant l’appareil génital de la femme, les bourreaux détruisent aussi le lien social et familial, et laissent des séquelles physiques et psychologiques irréversibles. Dans quel but ? Anéantir la communauté ennemie, et s’approprier ses richesses. Depuis 20 ans, plus de 500 000 femmes ont été victimes de ces violences sexuelles, véritables actes de torture, commises à la fois par les forces gouvernementales de la RDC et les groupes armés.

Un homme s’est attelé depuis plus de 15 ans à la tâche ardue de «réparer» les victimes – autant dans leurs plaies que dans leur dignité. Fils d’un pasteur pentecôtiste, Denis Mukwege est un gynécologue reconnu. La guerre civile a fait de son hôpital de Panzi le décor macabre d’arrivées quotidiennes de femmes et de fillettes ravagées par des sévices sexuels. Depuis, il s’est donné la mission titanesque d’apporter soins et soutien aux victimes de ces viols brutaux ; mais aussi de faire du plaidoyer au niveau international. Car la lutte du Dr. Mukwege ne s’arrête pas aux portes de son bloc opératoire : il s’est rendu aux quatre coins du monde pour dénoncer l’impunité des criminels, et a notamment reçu le Prix Sakharov 2014. Son action l’a exposé à plusieurs tentatives d’assassinat en RDC. »

 

Prière :

Viens, Esprit de Vérité, aide-nous à choisir toujours "Dieu et sa volonté face aux intérêts du monde et à ses puissances, pour découvrir dans l'impuissance extérieure du crucifié la puissance toujours nouvelle de la vérité."

 

12ème station : Jésus meurt sur la Croix

 mort de Jesus 12

« C’était déjà environ la sixième heure quand, le soleil s’éclipsant, l’obscurité se fit sur la terre entière, jusqu’à la neuvième heure. Le voile du Sanctuaire se déchira par le milieu, et jetant un grand cri, Jésus dit : ‘Père, en tes mains, je remets mon esprit.’ Ayant dit cela, il expira. » (Luc 23. 44-46)

Chant : Les ténèbres couvirent la terre.

Refrain: Les ténèbres couvrirent la terre, et Jésus, inclinant la tête, rendit l'esprit. 

1- "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?"

2- "Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'il font!"

3- Quand il eut pris le vinaigre, il dit : "tout est consommé!"

4- Il cria d'une voix forte : "Père, entre tes mains je remets mon esprit!"


Prière :

Viens, Esprit Saint, héritage du Fils qui meurt pour nous : sois le guide qui "nous introduit à la vérité tout entière" et la "racine qui nous garde dans l'unité" !

 

13ème station : Le centurion et les gardes se convertissent.

 Croix nue Assise 2016

« Le centurion qui se tenait devant lui, voyant qu'il avait ainsi expiré, dit : "Vraiment, cet homme était Fils de Dieu." » (Marc 15, 39)

Extrait du livre : Philippine, la force d’une vie fragile. (page 71-72)
" Philippine est une petite fille polyhandicapée. Sa maman , Sophie, raconte l’histoire de cette vie fragile. Une des sœurs de Sophie témoigne : « Je ne me souviens pas exactement de mon premier contact avec Philippine ; en tout cas, j’ai le souvenir de l’avoir trouvée beaucoup plus belle que je ne l’avais imaginée, même si j’étais impressionnée par son handicap. C’était douloureux pour moi, d’autant plus que je réalisais que cette souffrance scandaleuse accompagnerait ses parents jusqu’à leur mort. En même temps, j’ai été émerveillée par leur amour tout simple et immense de parents. (…) Ce qui m’étonne de Philippine, c’est qu’elle a l’air « inutile » et incapable de rien faire et pourtant, qu’est-ce qu’elle travaille ! Elle a la capacité de transformer les gens qui sont autour d’elle, de les réveiller, d’ouvrir les cœurs, et ça, c’est vraiment extraordinaire : c’est là que je vois qu’elle est créée à l’image de Dieu. » "

 

Prière :

Viens, Esprit de Vérité, sois le "cri de notre cœur", qui, incessant et inexprimable, se tient en confident en présence de Dieu !

 

14ème station : Jésus est mis au tombeau dans l'attente de la résurrection.

 tombeau ouvert

« Le soir venu, arriva un homme riche d'Arimathée, nommé Joseph, qui lui aussi était devenu disciple de Jésus. Cet homme alla trouver Pilate et demanda le corps de Jésus. Alors Pilate ordonna de le lui remettre. Prenant le corps, Joseph l'enveloppa dans une pièce de lin pur et le déposa dans le tombeau tout neuf qu'il s'était fait creuser dans le rocher ; puis il roula une grosse pierre à l'entrée du tombeau et s'en alla. » (Mt 27, 57-60)

 

 

Jésus est mis au tombeau.
Le tombeau est fermé.
Dans la tradition juive, pour manifester que nous n’oublions pas celui qui nous a quitté, à chaque visite sur sa tombe,
la personne juive dépose un caillou, signe de son passage et sa prière.
Vous pouvez faire de même après ce chemin de croix en ramassant dehors un petit caillou : il vous aidera à vous souvenir de la mort et de la résurrection de Jésus,
Lui qui est le Vivant du matin de Pâques.