Une vie communautaire

«Marcher ensemble» 

 

La forme de vie des soeurs est de vivre l’Evangile ...

Donner à sa vie la «forme d’Evangile», c’est écrire avec le Christ une nouvelle Histoire Sainte, avec nos limites, notre passé, nos désirs, nos richesses, sa miséricorde, son Esprit ... C’est laisser la Bonne Nouvelle de Jésus nous nourrir, nous transformer jour après jour, nous pétrir. C’est l’unique chemin que Claire indique.

Nous apprenons à nous convertir, à nous aimer telles que nous sommes, à construire avec nos limites, nos richesses une communauté où chacune puisse grandir dans la liberté et l’amour. La vie fraternelle nous rend plus humaine et donc plus proches de Dieu.

 

 
 

 Les V.I.P. de la communauté !

 

 

 

Voici en flash quelques aspects importants de notre vie fraternelle :

Le «Chapitre»

Lieu de débat et de décision communautaire : «Claire appelle dans sa règle toutes les sœurs à intervenir dans maintes décisions concernant le fonctionnement de la communauté. C’est du «commun consentement de toutes les sœurs» qu’on accepte les novices, qu’on élit l’abbesse, qu’on engage des dettes, qu’on élit le conseil et qu’on attribue les responsabilités dans le travail.

Quant à l’usage des biens, de la parole, de l’espace, Claire appelle aussi chacune à la réflexion et au discernement : pourvu que ce soit nécessaire, utile, qu’il y ait une cause manifeste et approuvable, que l’amour fraternel soit en jeu, tout est permis. A chacune de se situer, responsable de ses choix, responsable d’elle-même, de ses sœurs et du bien commun.»

 

Le pardon :

Venant toutes d’horizons très différents (géographique, culturel, social), mais aussi d’âges, de caractères, de goûts, les plus variés, ce signe de la communauté est comme une parabole du Royaume, une espérance d’une fraternité universelle possible ... mais à recevoir et à construire chaque jour ! Le véritable ciment de la communauté est le pardon accueilli et offert, la patience reçue de Dieu, l’écoute, la bienveillance, le non-jugement ... Bref, apprendre à regarder ma sœur avec le regard de Dieu, apprendre à l’aimer avec l’amour reçu de Dieu ... et moi aussi me laisser aimer et pardonner. Ensemble, vivre l’Evangile ... rien de moins ! ou :

«Les soeurs que le Seigneur m’a donnée ...

Oui, nous croyons avec Sainte Claire que chacune de nous est pour l’autre, un don de Dieu ; c’est un bien beau cadeau ! Jour après jour, la bienveillance, le pardon mutuel, nous aident à reprendre confiance dans les moments difficiles. Nous nous rappelons les unes aux autres ce que nous avons choisi de vivre ensemble : l’Evangile, notre mission de prière. Nous apprenons à nous convertir, à nous aimer telles que nous sommes, à construire avec nos limites, nos richesses une communauté où chacune puisse grandir dans la liberté et l’amour. La vie fraternelle nous rend plus humaine et donc plus proches de Dieu».

 

 

Le partage fraternel :

C'est un temps de détente et d’échange communautaire, nous sommes heureuses de nous retrouver pour manifester la fraternité qui nous unit ; nous échangeons nouvelles, informations,  intentions de prières, humour ...

 

Les fêtes :

La vie ensemble est fondatrice de notre mission clarisse. Les fêtes ouvrent l’espace de la gratuité, de la fantaisie, de l’imagination, de l’humour, de la créativité.

 
Temps libre
 
 

 

Le temps libre :

C’est un temps pour se détendre, se laisser recréer ... par Dieu, la lecture, la nature, l’art (musique, dessin...), retrouver une disponibilité intérieure, se remettre en état d’écoute (de la Parole de Dieu, des autres, du monde, de la vie des hommes).

 
 

 

 

Et pourquoi tout quitter au son de la cloche pour se rendre à la chapelle ?

La cloche n’est pas un rappel à l’ordre, mais un appel à l’Amour. Voilà pourquoi, quand la cloche sonne, nous aimons tout quitter, conversation, travail, loisir, pensées pour partir à la rencontre de Celui que notre cœur aime.